Quand l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) se penche sur les produits cosmétiques

BREXIT
BREXIT : QUI EST CONCERNE ET QUELLES SONT LES ACTIONS A MENER ?
10 juin 2019
Tout montrer
ARPP

L’ ARPP pour Autorité de régulation professionnelle de la publicité (autrefois appelée Bureau de Vérification de la Publicité) est un organisme de type associatif qui regroupe en France les professionnels de la communication.

L’ARRP a pour but de réguler la publicité de sorte à ce qu’on respecte les règles d’éthique, de loyauté et les bonnes pratiques de la profession.

Elle publie régulièrement des recommandations déontologiques et celles de la cosmétique, qui n’y échappe bien entendu pas, font partie des plus anciennes (1974).

La version n° 8 vient d’être éditée. Sur 5 grands principes, la présentation vidéo ci-dessous rappelle :

  • La définition d’un produit cosmétique
  • Le principe de concurrence et d’obligation d’apporter la preuve de l’effet revendiqué
  • Les conditions qui régissent le cautionnement médical
  • Le cadre des allégations dites spécifiques, et enfin
  • Les conditions liées aux appellations « naturelle » ou « d’origine naturelle » d’un cosmétique

Pour rappel les allégations publicitaires doivent respecter :

– le Règlement Européen (UE) N°655/2013qui établit les critères communs auxquels les allégations relatives aux produits cosmétiques doivent répondre, ainsi que

– la dernière version du « Manual on the scope of application of the Cosmetics Regulation » (EC) N°1223/2009 (art.2(1)(a).